Restez connecté !

ATP

Alcaraz défendra son titre à Madrid : le back-to-back sur ses terres n’a jamais été aussi proche

Alcaraz Madrid
Source image : Eurosport (screenshot)

Carlos Alcaraz a logiquement battu Borna Coric 6/4 6/3 et se qualifie pour la finale du Masters 1000 de Madrid. Sa cinquième finale en six tournois joués en 2023. Celui qui fête ses 20 ans aujourd’hui s’est offert un très beau cadeau et pourra le recouvrir d’or dimanche. 

Carlitos qui bat Coric en demi-finale en deux sets en 1h40 tout le monde voyait le coup venir, mais pas dans le scénario dans lequel ça s’est déroulé. Le début de match est très disputé grâce au Croate qui se hisse le temps d’une grosse demi-heure sur le niveau de jeu de l’ancien n°1 mondial. Chaque jeu dure plus de dix minutes avec des 40A – avantage qui dure une éternité. À tel point qu’au bout de 30 minutes nous sommes toujours à 2-1 pour Coric. Seulement, tenir cette cadence lorsqu’on ne s’appelle pas Carlos Alcaraz, peu de monde sait le faire. En tout cas pas Borna Coric. Le 20e mondial a baissé légèrement physiquement et le set était plié. Break à 3-2 pour Alcaraz et une fin de course en gestion pour faire 6/4.

Alcaraz à deux doigts du doublé à Madrid

Durant la rencontre, l’anniverseu du jour peint des toiles en mouvements à la Roger. Glisse en délicatesse pour déposer des amorties sucrées courtes croisées. Et joue tout simplement deux niveaux au-dessus de son adversaire du jour. Le Croate se bat, mais doit céder car tout va trop vite, partout, tout le temps. En interview après son quart de finale, il ne partait pas confiant et vainqueur donc forcément ça se confirme sur le terrain.

Désormais, Carlos Alcaraz n’est plus qu’à un match du doublé sur ses terres madrilènes. Lui qui l’année dernière avait fait le triplé Nadal – Djokovic – Zverev à la suite se voit challenger par Khachanov – Coric – Struff ou Karatsev en 2023. Forcément tout semble plus simple. Sa seule chance de défaite serait un excès de confiance ou un appui mal géré qui génère une malheureuse blessure. Mais il y a beaucoup de scénarios où le n°2 mondial soulève le trophée ce dimanche pour conclure la douzaine en beauté.

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles dans ATP