Restez connecté !

WTA

Preview WTA 2023 : Leylah Fernandez, un retour dans la catégorie premier rôle attendu pour la Canadienne

Leylah Fernandez
Source image : WTA TV (screenshot)

La saison WTA 2023 approche et l’heure est aux previews. Aujourd’hui, focus sur Leylah Fernandez. Après une année 2022 tronquée par une blessure contractée à Roland Garros, la Canadienne a dû renoncer à une bonne partie de l’été sur les terrains. Celle qui pointe désormais au 39e rang mondial peut espérer mieux, et ce dès Melbourne.

On refait le match : Mexico, Mexico, le pays qui lui réussit le plus !

Finaliste à Acapulco en 2020, lauréate à Monterrey en 2021, en mars 2022 Fernandez se hisse de nouveau en finale au Mexique. Face à Camila Osorio, elle perd la première manche 6/7 au tie-break et se rebiffe dans la seconde pour aller chercher un troisième set. Mais de ce match on retiendra surtout un scénario fou, avec une panne électrique dans la dernière manche à un moment fatidique. Alors que Leylah sert à 5-6 (40-40) pour rester dans le match, les lumières s’éteignent. Sûrement que l’organisation du tournoi à oublier de payer ses factures. Les deux joueuses poursuivent le point et c’est la Colombienne qui gagne l’échange pour s’offrir une balle de titre. Fernandez proteste sans obtenir gain de cause pour autant. Mais il faut régler ce problème. S’ensuit une pause d’une quinzaine de minutes, le temps d’appeler l’électricien du coin. Cela semble interminable pour Camila, mais c’est juste ce qu’il fallait à la Montréalaise. À la reprise, elle remporte les trois points suivants pour arracher le tie-break décisif. 

Les nerfs d’Osorio sont mis à rude épreuve. La Colombienne ne se remet pas de cette interruption et laisse filer la victoire. Après avoir écarté cinq balles de match et gagné 6/7 6/4 7/6, Fernandez remporte ici son unique titre de l’année.

Objectif de la saison : Revenir dans le top 20 en évitant l’infirmerie

Roland 2022 ce n’était décidément pas le pied pour tout le monde. Si la cheville de Zverev a fait crier, pleurer puis parler, c’est aussi à Paris que la Canadienne s’est blessée. Fracture du pied droit qui la prive de Wimbledon et l’éloigne des courts pendant plusieurs semaines.

En 2023, la Québécoise ne cache pas son ambition de revenir parmi les meilleures. Classée 39e à la veille de l’Open d’Australie elle n’a aucun point à défendre à Melbourne. Cependant elle affrontera Alizé Cornet d’entrée. Match piège pour les deux joueuses, car la Française adore jouer des tours aux jeunes stars ! Demandez à Simona Halep, Iga Swiatek ou Emma Raducanu.

L’objectif de l’année sera aussi de retrouver un corps en pleine forme. Si elle semble avoir récupéré ses moyens en fin de saison dernière, le chemin reste long pour retrouver son meilleur classement dans le Top 15.

Balle de cristal : Un titre sur terre battue ?

La légende dit que ses fans la surnomment Clay-lah en hommage à sa surface préférée. Vainqueur chez les juniors en 2019 à Paris, elle n’a pas encore eu l’occasion de montrer tous ses talents sur le circuit principal. Sera-t-elle suffisamment solide en 2023 pour remporter un premier titre WTA sur cette surface ? La concurrence est rude en face, surtout quand la patronne ne laisse que des miettes à ses adversaires, mais on a hâte d’en voir un peu plus au printemps prochain.

En 2023, on aurait tort d’oublier la finaliste de l’US Open 2021. Sur son parcours, elle avait fait tomber beaucoup de têtes. Bien sûr face aux cadors, la course aux titres ne sera jamais simple, mais il y a la place pour qu’au printemps Leylah tire son épingle du jeu.

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles dans WTA